Nouvelles en vrac

Nouvelles, contes et autres textes courts…

Une vocation (partie 12)

Classé dans : les enfants d'Aérion — 7 octobre, 2015 @ 8:35

lièvre

Je me mets en quête des fameuses herbes sédatives, tandis que Dhiny et Hahès cherchent des traces de passage de dragons noirs. Lorsque je les rejoins avec ma moisson, le garçon a lui aussi fait sa récolte. Il me tend sa paume offerte où trônent de longues crottes malodorantes.

-Pourquoi est-ce que tu me donnes ça ? lui dis-je dégoûtée. Tu joues souvent avec des excréments ?

-Je ne te les offre pas, fait-il en riant. Je te les montres ! Ce sont des fientes de dragons noirs. Il suffit de remonter la piste pour trouver la source.

-Et moi j’ai attrapé ceci ! annonce Dhiny qui tient un lièvre mort par les oreilles. Il ne te reste plus qu’à le garnir avec tes herbes !

Le garnir ? Je grimace… Je n’avais pas envisagé le côté désagréable de la chose… Je vais devoir lui ouvrir le ventre, ce dont je n’ai aucune envie ! Et puis, un seul lièvre, c’est un peu léger ! Hahès me tape sur l’épaule. Heureusement, il utilise celle de ses mains qui est encore propre.

-Ne t’inquiète pas, dit-il. Je me charge de faire entrer les herbes dans le lièvre… et dans tous ceux que nous attraperons ensuite.

-Tu vas le découper ? dis-je avec un déglutition pénible en imaginant la scène.

-Non, répond-il amusé… Mais les lièvres, eux, ne sont pas des récalcitrants. Ce sera un jeu d’enfant de faire passer les herbes à l’intérieur. Un sort de téléportation conviendra très bien. Il suffit que tu me donnes la juste dose à introduire.

-Moi, je me charge d’attraper d’autres lièvres… par magie, également ! fait Dhiny. Sans cela, je suis une piètre chasseresse ! Je pense qu’il nous faudra davantage d’herbes, non ?

Notre équipe est d’une redoutable efficacité. Une quinzaine de lièvres gisent sur le brancard de fortune que nous avons confectionné, le ventre gonflé de ma cueillette.

-Bon, dit Hahès. Le plus dangereux reste à faire : nous approcher des dragons sans attirer leur attention sur nous et déposer nos appâts. Vous êtes prêtes ?

Peu importe qu’on le soit ou non ! Il se met en route sans attendre de réponse.

A suivre…

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire

 

Les livres de Jean-Philippe... |
Diapoésies musicales |
passion littéraire |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lire puis écrire
| Pour l'amour de la langue e...
| Laisse moi mettre des poème...