Nouvelles en vrac

Nouvelles, contes et autres textes courts…

Archive pour la catégorie 'le chaman'

Le chaman 9

Posté : 25 mars, 2016 @ 11:20 dans le chaman | 1 commentaire »

J’avais bien conscience que mon maître avait raison. Il avait souvent raison… Comme le jour où il était venu me chercher, dans le garage où je travaillais. Il m’avait dit que je me trompais de voie, que je n’étais pas destiné à avoir les mains dans le cambouis. C’était vrai. Je ne me sentais pas bien dans ce que je faisais à cette époque.
Je m’étais montré bien plus sceptique lorsqu’il m’avait parlé du chamanisme. Pour moi, il s’agissait d’une pratique antique, apanage de civilisations disparues ou en passe de le devenir. Il m’avait démontré que c’était bien plus que cela… et surtout que ça me touchait de près. J’étais de ceux dont le cœur se serrait en voyant ce que mes pareils faisaient du monde. Arbres abattus, eaux, air pollués, faune et flore décimés…. tout cela au nom de l’économie !
Les hommes avaient perdu leur identité. Ils ne savaient plus qu’ils faisaient partie de cette nature qu’ils massacraient. Ils avaient besoin de guides pour le leur rappeler et pour les aider à marcher de nouveau dans le droit chemin. Ils avaient besoin des chamans. Mais hélas, les chamans eux-mêmes étaient en voie de disparition. Des consciences s’éveillaient ici et là, mais c’était insuffisant au regard des dégâts provoqués par nos sociétés. C’est pourquoi les derniers chamans s’étaient mis en quête de disciples. Pour contrer les puissances économiques et politiques, il fallait une armée.
Mon maître posa sa main sur mon épaule. C’était un adieu. Maintenant qu’il m’avait montré la direction à suivre, il n’avait plus qu’à aller chercher de nouveaux élus. Il pouvait compter sur moi. Dès que je serais prêt, j’irais à mon tour former des chamans pour soigner le monde.

Fin

le chaman 8

Posté : 24 mars, 2016 @ 11:52 dans le chaman | 1 commentaire »

Si pressant était son appel, que je ne pus lui résister. Je me sentis aspiré, entraîné, loin des sphères dans lesquelles je gravitais quelques instants auparavant. C’était comme un torrent furieux dans les eaux duquel j’étais prisonnier. Puis le calme revint. Il faisait noir, j’étais allongé. Quelqu’un soutenait ma tête et me faisait boire. Que c’était amer ! Je recrachai la moitié du breuvage avant d’ouvrir les yeux.
Mon maître me dévisageait, grave, les traits tirés. Je lus le soulagement dans son regard.
-Te voilà enfin ! J’ai cru que je t’avais perdu !
Je m’assis, tentant de remettre de l’ordre dans mes idées. Qu’était-il advenu du bateau, des esclaves, de l’île ? Ils m’avaient paru si réels !
-Ton initiation a failli tourner à la catastrophe, dit mon maître. Je me demande si tu étais vraiment prêt à subir cette épreuve.
-Je suis revenu, répondis-je. C’est donc que je l’étais. Est-ce que je suis resté inconscient longtemps ?
-Trois jours pleins mon garçon ! J’ai craint pour ta vie. Reste assis ! Tu es encore trop faible pour te lever.
-J’ai réussi, n’est-ce pas ? Je suis un vrai chaman à présent !
Mon maître rit.
-Disons plutôt que tu es en passe de le devenir. Tu sais comment aller dans le monde des esprits. Tu as cette force en toi… cependant, seul, tu serais encore bloqué là-bas. Il va falloir travailler encore sur toi-même. Mais ce n’est pas si mal pour une première fois.

A suivre

Le chaman 7

Posté : 23 mars, 2016 @ 11:54 dans le chaman | 1 commentaire »

-Tu m’as enfin trouvé ! dit joyeusement l’esprit. C’est une première étape de franchie ! Il ne te reste plus qu’à libérer totalement ton esprit… Ouvre-toi mon enfant ! Vois : il n’y a pas de barrières !
Il avait raison. Une joie immense s’empara de moi. Je faisais partie de ce tout, de cet univers. J’avais envie de me fondre en lui. C’était tout à fait possible. Il suffisait que je me laisse aller…
-Ne te laisse pas enivrer par la liberté ! Reviens !
Qui donc me parlait ? Cette intonation m’était familière… Revenir ? Mais revenir où ? Je n’avais aucune envie de quitter l’endroit où je me trouvais. J’étais bien ici : en sécurité, heureux, léger.
-Ne sois pas égoïste, lutte ! Un chaman met ses aptitudes au service des autres. C’est un messager. Tu dois revenir !
Un chaman ? Oui, autrefois, c’est ce que j’aspirais à devenir…. Je m’en souvins soudain. Brusquement, je me sentis moins libre. Des liens m’attachaient au monde d’où je venais. Je sus qui était celui qui m’appelait : mon maître, celui qui m’avait envoyé ici.

A suivre

le chaman 6

Posté : 18 mars, 2016 @ 11:33 dans le chaman | Pas de commentaires »

Les yeux de mon esprit…. Mon maître m’avait vaguement parlé de cette notion. Je n’avais pas vraiment compris alors, de quoi il s’agissait. La voix s’impatienta :
-Que fais-tu petit ? Pourquoi réfléchir autant pour accomplir une chose aussi naturelle ? Laisse-toi aller, détends-toi !
Facile à dire ! Trop de questions se bousculaient dans ma tête et puis… je ressentais un certain malaise. Comme si ce que j’étais en train de vivre n’était pas réel.
-Réel ? fit la voix, à croire que j’avais pensé tout haut. Qu’est-ce qui est réel ? Ne sais-tu pas que tout, dans la vie, n’est qu’illusion ? Le tangible, le concret, ce sont des concepts humains, comme le temps et l’espace. Tu es prisonnier de ces notions parce que tu ne les remets pas en question. Qu’importe le corps ? Un esprit est toujours libre, il suffit de le vouloir ! Libère-toi !
Et soudain, je le vis, ce grand esprit qui me parlait. Comme un océan de feu ou de lumière, dans lequel baignait tout ce qui m’entourait.
-Je suis la vie, dit-il. Je suis en toute chose et toute chose est en moi.

A suivre

Le chaman 5

Posté : 16 mars, 2016 @ 11:39 dans le chaman | Pas de commentaires »

A mesure que je m’approchais du sommet et de son cratère, mon énergie se décuplait. D’où me venait cette force ? Puis la voix s’adressa à moi. Elle était tellement puissante que j’en tombai à la renverse.
-Pourquoi as-tu tant tardé ? gronda-t-elle. J’ai pourtant tout fait pour te faciliter la tâche.
-La tâche ? Quelle tâche ? m’écriai-je surpris.
La voix rit. Le volcan en trembla.
-Ton initiation jeune chaman ! fit-elle amusée. As-tu donc oublié ?
Oublié quoi ? J’étais perdu…. Puis des morceaux de mémoire me revinrent. J’étais dans la tente enfumée de mon maître. Je buvais une boisson amère. Sans doute un mélange d’herbes. Puis soudain plus rien… le vide total. Que s’était-il passé ?
-Tu voulais devenir chaman garçon… Te voilà dans le monde des esprits. Si tu en sors, tu poursuivras ta voie vers la sagesse, sinon…. tu resteras ici pour me servir.
-Qui êtes-vous ?
-C’est difficile à expliquer. Je suis beaucoup de choses et pourtant, je n’ai pas de forme. Ou plutôt, mes formes sont multiples. Chacun me voit ou m’entrevoit à sa manière. Tout dépend de l’état d’esprit et du niveau spirituel de celui qui me regarde.
-Mais moi je ne vois rien, fis-je dépité.
-Commence par me regarder et tu me verras !
J’écarquillai les yeux à les faire rouler hors de leurs orbites.
-Idiot ! dit la voix. Pas avec ces yeux-là ! Utilise ton esprit !

A suivre…

Le chaman 4

Posté : 11 mars, 2016 @ 11:49 dans le chaman | 1 commentaire »

Vu d’en bas, le volcan semblait immense… En pleine ascension, il me parut encore plus haut, car je sentais sa grandeur dans le moindre de mes os. Le soleil se mit de la partie. Il avait pourtant pris son temps avant de sortir des nuages, mais à présent, il se faisait brûlant, rendant mes gestes encore plus pénibles.
J’avais soif, la tête me tournait, si bien que je dus m’arrêter. Je n’avais pas encore gravi le quart du volcan. Je n’y arriverais jamais. J’étais bien trop affaibli. L’endroit où je me trouvais n’était pas très confortable. néanmoins, je m’étendis sur le dos et je fermai les yeux.
Je du m’endormir, car lorsque je les rouvris, le soleil était moins haut dans le ciel.
Je me remis à grimper. La fatigue avait disparu, mais les douleurs et la soif aussi : je ne me l’expliquais pas. Peut-être aurais-je la clé de ce mystère en arrivant en haut. J’étais en tout cas impatient de découvrir qui m’y attendait !

A suivre

Le chaman 3

Posté : 10 mars, 2016 @ 11:47 dans le chaman | 1 commentaire »

Le varan cheminait devant moi, m’ouvrant la voie. J’avais bien du mal à le suivre. Je m’arrêtai plusieurs fois, espérant qu’il ralentirait, mais ce fut peine perdue. L’animal remplissait sa mission sans s’attarder à ce genre de considérations. J’essayais de ne pas le perdre de vue, car la jungle qu’il nous faisait traverser était très dense.
Malgré toute mon attention, soudain il disparut. Je devrais plutôt dire qu’il s’évapora. Je stoppai net, en proie à un début de panique. Mais la raison me revint. Ici, il n’y avait pas d’homme, juste des bêtes. Or, c’étaient les hommes qui étaient à craindre. Si le varan n’était plus visible, je percevais encore son esprit.
Je parvins à le retrouver, au pied de ce qui me parut être au début une montagne, mais qui en réalité, était un volcan. « Tu dois grimper là-haut, me dit-il. Si tu restes en bas tu meurs. Mes frères te dévoreront ! » Il me tourna le dos et reprit le chemin de la plage. La pluie avait cessé. Mon ascension en serait facilitée.

A suivre…

Le chaman 2

Posté : 9 mars, 2016 @ 12:15 dans le chaman | 1 commentaire »

Il pleuvait. Comme c’était doux ces gouttes sur mon visage ! J’ouvris la bouche et elles tombèrent sur ma langue, lavant le sel que l’eau de mer m’avait fait avaler. J’ouvris les yeux, découvrant un ciel gris et chargé… mais j’étais tellement heureux de le voir ! Ainsi, j’avais survécu… Epuisé, je tournai la tête pour découvrir si mes compagnons s’en étaient sorti eux aussi.
Un spectacle de désolation s’offrit à ma vue. Des débris de toute taille jonchaient la plage. Des cadavres également… Certains étaient atrocement mutilés, broyés par la fureur de l’océan. J’étais seul. Enfin presque : l’endroit où j’avais échoué grouillait de vie animale. J’entendais une multitude d’esprits autour de moi.
L’un d’eux entra en contact avec moi. C’était une mouette. Elle était curieuse. Qu’est-ce que je faisais là ? Etais-je ou non comestible ? Elle fut déçue lorsque je lui affirmais que non. Quant à ce que je faisais là… je lui répondis que je me reposais. Elle s’envola, plus du tout intéressée par ma petite personne. Je m’assis péniblement et là, je découvris un énorme varan qui me fixait.
« Bien, fit-il dans ma tête. Mets toi en marche ! Tu es attendu ! »

A suivre

A fond de cale épisode 1

Posté : 8 mars, 2016 @ 12:34 dans le chaman | 1 commentaire »

Je me suis réveillé au fond d’un bateau…. Je n’ai pas su tout de suite que c’était un bateau, car il faisait sombre et les bruits qui me parvenaient étaient difficiles à identifier. Et puis j’ai senti le roulis. Mon père était pêcheur, cette sensation m’était familière.
Je ne me suis pas demandé ce que je faisais là, je le savais. J’avais été pris dans une rafle. Il devait y en avoir d’autres comme moi tout autours. D’ailleurs, j’entendais leur respiration, leurs pleurs, leurs plaintes… Ce qui était vraiment horrible par-dessus toute cette détresse humaine, c’était l’odeur.
Nous sentions plus fort que des bêtes, car on ne se souciait pas de notre hygiène. Nos cages, où nous étions entassés les uns sur les autres, étaient chargées d’excréments. La seule mesure destinée à un semblant de salubrité consistait à sortir les cadavres des malheureux qui succombaient, et à les jeter à la mer.
Nous étions des marchandises. Du moins aux yeux de ceux qui nous avaient enlevés. Cependant, ils n’allaient pas tarder à comprendre que j’étais une marchandise dangereuse, fatale même. Je fermai les yeux et laissai mon esprit sortir de mon corps. Libre, il partit à la recherche de secours. Il y en avait tout près, à quelques dizaines de mètres du bateau, dans les profondeurs.
Ils étaient deux…. des Léviathans, ces dragons marins que certains pensaient imaginaires. Mon esprit alla à la rencontre des leurs. Je suscitai des images de pitance facile à attraper, je leur indiquai où nous étions.
Lorsque le bateau se mit à tanguer, je sus que les Léviathans m’avaient entendus. Je ne sortirais pas vivant de leur attaque, mais comme mes compagnons de misère, je mourrais libre et ma mort serait vengée par celle de mes geôliers…

A Suivre…

 

Les livres de Jean-Philippe... |
Diapoésies musicales |
passion littéraire |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lire puis écrire
| Pour l'amour de la langue e...
| Laisse moi mettre des poème...