Nouvelles en vrac

Nouvelles, contes et autres textes courts…

Archive pour la catégorie 'Les champions de Hell'

Les champions de Hell : Renouveau (épisode n°20)

Posté : 16 janvier, 2013 @ 10:01 dans Les champions de Hell | 1 commentaire »

     Mélisia arriva à bout de souffle dans la salle du trône. Sa capuche était tirée en arrière, révélant un visage aux traits délicats et une crinière rousse flamboyante. Elle s’arrêta stupéfaite en découvrant l’archange agenouillé aux pieds d’Ash.
-Que se passe-t-il ici ? S’exclama-t-elle.
-Ash est le nouveau seigneur de Heaven, lui répondit Diva en riant devant son regard ébahi.
-Non, répondit l’intéressée. Tout ce qui m’intéresse c’est Hell. Si l’une de vous veut diriger cette bande d’emplumés, je lui laisse le trône avec plaisir. Mélisia ?
-Non merci, si tu n’y vois pas d’inconvénient, j’aimerais mieux retourner dans le monde des hommes. J’ai laissé des amis là-bas et j’ai promis de les rejoindre… Je songe sérieusement à en faire mes disciples.
-Diva alors ?
-Je veux bien… car je suppose que Beltane et toi ne me laisserez pas Hell. Mais je vous préviens qu’il faut vous attendre à du changement, dit la sorcière d’un ton sévère à l’adresse des anges. Pour commencer, certaines règles imbéciles vont disparaître…
Elle prit ensuite un air rêveur et devint silencieuse.
-Avons-nous toutes les reliques ? Demanda Ash.
-Je le pense, répondit Beltane en réunissant tous les objets. Comment invoque-t-on leur pouvoir ?
-On ne l’invoque pas, dit l’ange gabriel. Il appartient à celui ou celle qui porte toutes les reliques.
-Dans ce cas essayons, fit Ash en mettant le plastron à son cou.
Parée des plus précieux trésors de Hell, elle fronça les sourcils. Rien ne se produisait.
-Peu importe, déclara Beltane pour la consoler. Quoi qu’il en soit, nous sommes les nouveaux maîtres de Hell. Rentrons… et façonnons notre cité comme nous voulons qu’elle soit : plus belle, plus juste, plus forte que jamais !
Quelque part sous le palais de Hell, dans un dédale de couloirs secrets, un homme déambulait, les poches remplies d’objets rutilants : les véritables reliques qui avaient toujours été en sa possession. Le maître de Hell sourit, satisfait de lui-même. Il avait réussi le double exploit de céder le trône à sa fille, sans contestation possible et à faire tomber la cité rivale, la blanche Heaven. Dégagé de ses responsabilités, il se dirigea vers son nouveau but : la conquête d’Eden…
                                                             FIN

Les champions de Hell : Eden (épisode n°18)

Posté : 14 janvier, 2013 @ 9:14 dans Les champions de Hell | 1 commentaire »

-Eden était si belle, comme une île de verdure sur un océan nébuleux… Elle flottait dans les cieux et les élus l’habitaient, se remémora le seigneur à voix haute. Nous étions plus nombreux alors, plus grand set plus forts que nous ne le sommes aujourd’hui… et j’étais si jeune… si jeune !
Une grosse larme roula sur sa joue.
-J’avais un frère jumeau, si brillant en toute chose qu’on le surnommait le porteur de lumière, Lucifer. Nous étions proches tous les deux, animés du même amour et de la même curiosité pour le monde qui nous entourait. Mais Lucifer n’étais jamais satisfait, il voulait toujours accumuler plus de connaissances, accroître son savoir. Il brava un interdit et descendit d’Eden pour aller étudier le monde des hommes.
-Ce Lucifer, chuchota Diva à Ash, c’était ton père ? Le seigneur de Hell ?
-Oui, répondit la jeune femme avant de toucher la main du seigneur de Heaven. Je vous en prie mon oncle, continuez…. Que trouva-t-il dans le monde des hommes ?
-Il y trouva la misère : le froid, la maladie et la faim qui sévissaient chez ces pauvres créatures. Il y vit la mort, le chagrin, le désespoir. Et parce que son cœur vibrait d’amour, la compassion l’envahit.
-La compassion envahit mon père ? Vous en êtes sûr ? S’écria Ash incrédule.
-Il n’était pas le même alors… Il revint à Eden, plaider la cause des hommes. Hélas, la seule réponse qu’il obtint fut d’être puni pour avoir désobéi aux lois de notre monde. Il passa quelques temps en cellule pour faire pénitence et nous crûmes qu’il avait compris la leçon… L’insensé ! A peine eût-il recouvré sa liberté qu’il fomenta une révolte. Il pervertit plusieurs élus et les persuada de lutter pour apporter de l’aide à l’humanité. Leur plan était de renverser le maître d’Eden et de prendre sa place.
-Le maître d’Eden ? Fit Ash. Jamais entendu parler…
-C’était notre père petite, ton grand-père… Lucifer avait présumé de ses forces. Il n’était pas de taille face à un si formidable adversaire. Le malheur, c’est que par sa faute, nous fûmes tous jugés de la même manière. Notre père nous jeta hors d’Eden, nous, les élus. Il précipita Lucifer dans le monde souterrain de Hell, avec tous ceux qui avaient comploté en a compagnie. Quant à moi, je fus envoyé sur Heaven, ainsi que le reste des élus. Nous avons tout perdu…. Il nous a fallu reconstruire de nos mains une cité, cette cité qui n’est que l’ombre d’Eden ! Mais avec les reliques, les choses vont retrouver leur place. Lucifer et son engeance seront anéantis et je retournerai auprès de mon père implorer sa clémence. Viens avec moi Ash ! Ajouta-t-il en saisissant la championne par les épaules. Ton grand-père se laissera plus facilement convaincre si tu l’implores avec moi !
-Implorer ? Moi ? Sûrement pas ! Cria Ash en se dégageant. Diva, aide-moi ! Nous allons nous débarrasser de ce vieux fou !

Les champions de Hell : La ligue des champions (épisode n°17)

Posté : 13 janvier, 2013 @ 12:28 dans Les champions de Hell | 1 commentaire »

     Ash et Beltane, soutenus par les deux magiciennes, se frayèrent facilement un passage à coups d’épée parmi les anges. L’alerte était donnée : impossible pour eux de passer inaperçus ! D’un commun accord, ils décidèrent donc de retourner au palais pour affronter le seigneur… C’était leur seule chance de récupérer les reliques, si ténue fût-elle !
     Sigismond les avait précédés, comme ils ne tardèrent pas à le découvrir. Raphaël gisait sur le dos, les yeux grands ouverts. Le vampire ne lui avait pas laissé la moindre chance… Le bruit du combat qui se livrait dans la salle du trône leur parvenait jusque là. S’ils se dépêchaient, ils avaient une chance d’intercepter ce traître avant qu’il ne parvienne à ses fins !
     Malheureusement pour eux, ils étaient poursuivis et de nouveaux gardes arrivèrent en nombre. Beltane tenta de les raisonna :
-Écoutez ! Leur dit-il. N’entendez-vous pas que votre seigneur est en danger ?
-Ne te préoccupe donc pas de notre seigneur ! Lui rétorqua leur capitaine. L’archange Michel est près de lui, ainsi que Gabriel : il est sous haute protection ! Ce n’est pas une misérable créature de Hell qui viendra à bout de ces deux-là !
-Laisse-moi faire, intervint Mélisia en écartant Beltane. Allez arrêter Sigismond ! Je me charge de ceux-là… On va bien voir qui de nous est misérable !
Le jeune homme lui pressa la main avec reconnaissance et suivi de Diva et d’Ash, il s’engouffra dans le palais.
     Sigismond avait récupéré sa taille normale en attaquant Raphaël. Il avait aussi gagné en force et malmenait les deux anges qui lui faisaient face. Le seigneur, assis sur son trône, contemplait la scène sereinement. Il sourit en voyant entrer les autres champions de Hell.
-Eh bien ! S’écria-t-il. Il semblerait que les geôles de Heaven ne soient pas encore assez profondes pour vous ! Attendez donc votre tour. Lorsque mes serviteurs se seront débarrassés de votre compagnon, ils s’occuperont de vous !
-Vous ne voyez donc pas qu’ils sont en train de perdre ? S’exclama Diva.
-Non, Diva, il ne voit rien…. Il est comme mon père, fit Ash près d’elle.  Il s’étiole de jour en jour et sa raison s’amenuise avec lui.
-Ton père ? Fit la jeune femme sans comprendre.
-Le seigneur de Hell est mon père…. Et si j’en juge par la ressemblance frappante entre eux, je dirais que le seigneur de Heaven est son frère. J’ai raison, n’est-ce pas ? Demanda-t-elle au dit seigneur qui la regarda d’un air égaré.
-Oui, murmura-t-il… Autrefois mon frère vivait ici avec moi. C’était bien avant la chute.
-La chute de quoi ? Dit Diva de plus en plus intriguée.
-La chute d’Eden, répondit-il en fermant les yeux de lassitude.

Les champions de Hell : Surprenante Mélisia (épisode n°16)

Posté : 12 janvier, 2013 @ 8:45 dans Les champions de Hell | 1 commentaire »

     Sigismond, débarrassé de ses comparses, put se concentrer sur le problème suivant. Il devait trouver un moyen de récupérer les reliques et de tuer le Seigneur, après quoi il reviendrait s’emparer de la couronne que détenait Mélisia. Tout à ses pensées, il s’éloigna des geôles et se mêla à la population de Heaven.
     Mélisia le laissa partir sans rien dire. Ses cris n’auraient fait qu’attirer des anges, ce qu’elle préférait éviter. Après un délai raisonnable, elle se dématérialisa hors de la cellule, assez surprise que Sigismond ait pu oublier qu’elle possédait un tel pouvoir. Les autres champions de Hell étaient enfermés tout près, mais ils étaient sous bonne garde.
     La jeune femme réfléchit un petit moment, puis décida de passer à l’action. Elle s’avança à découvert parmi les gardes éberlués en agitant la couronne sous leurs yeux. Ensuite, elle prit la fuite en courant, entraînant la plupart d’entre eux à sa poursuite. Il ne restait plus qu’un seul geôlier qui soudain s’écroula assommé. Mélisia s’était matérialisée derrière lui et l’avait frappé avec la relique.
-Mélisia ? Que fais-tu ici ? Demanda Ash.
-Je suis venue vous chercher, répondit la jeune femme. Je ne peux pas reprendre les reliques à moi seule. Je propose que nous nous entraidions.
-Et si nous refusons ? Interrogea Beltane.
-Alors je vous laisserai ici et je tenterai ma chance. Tu as vraiment l’intention de rester ici ?
-Je ne sais pas ce que les tourtereaux vont décider, s’écria Diva, mais moi je suis d’accord ! Plutôt mourir que de rester ici…
-Nous venons aussi, déclara Ash. Sais-tu où sont passés les autres ?
Mélisia secoua la tête.
-Je n’ai vu que Sigismond et il a tenté de m’emprisonner… J’ai bien peur que les autres ne s’en soient pas tirés.
Elle fouilla le garde et s’empara de son trousseau de clés pour délivrer les trois champions. Ash était encore un peu faible, mais Diva s’approcha d’elle et d’un geste de la main, lui rendit sa vitalité. Beltane prit la tête et s’engagea le premier dans le couloir. Les geôliers qui étaient partis à la poursuite de Mélisia revenaient à leur poste.
-Je crois que nous allons avoir du mal à passer inaperçus, souffla le jeune homme.
-Dans ce cas, tant pis ! Fit Ash. Fonçons dans le tas !
Les quatre champions se précipitèrent à la rencontre des anges qu’ils cueillirent par surprise.

Les champions de Hell : La moitié de lui-même (épisode n°15)

Posté : 10 janvier, 2013 @ 8:20 dans Les champions de Hell | 1 commentaire »

      Sigismond regarda avec horreur ses mains. Ses doigts étaient devenus courts et boudinés, comme ceux d’un enfant. Hélas, ce n’était pas la seule chose qui avait rétrécie ! Ses vêtements flottaient sur lui comme s’il les avait empruntés à quelque un de plus grand et de plus fort. Soudain, il comprit : tout cela était la faute de ce maudit séraphin ! En absorbant son sang, il s’était aussi emparé de ce qui faisait l’essence de cet être. Voilà pourquoi il se retrouvait dans le corps ridicule et potelé d’un bambin joufflu !
     D’abord furieux contre le sort, il finit par se dire qu’il pouvait en tirer partie. Quel meilleur déguisement que celui-ci ? Qui se méfierait d’un enfant ? De plus, parmi les autres séraphins, il passerait inaperçu et pourrait circuler librement dans les allées du palais. Il endossa donc les habits de sa victime et laissa les siens caché avec la dépouille de ce qui avait été un ange et qui ressemblait à présent à une momie desséchée…
     Pour vérifier que son déguisement fonctionnait bien, il s’aventura dans les parties communes, les cuisines, où grouillaient une foule d’êtres plus ou moins occupés. Nul ne lui prêta la moindre attention. Le loup était dans la bergerie, mais les agneaux ne se doutaient de rien ! Sigismond se frotta les mains. Il pouvait à présent s’approcher de la salle du trône sans le moindre risque. Ce qu’il fit dans l’instant.
     Il arriva juste à point pour voir les autres champions de Hell enchaînés et traînés par les anges… Quel bonheur ! Tout se passait pour le mieux : les gêneurs de tout poil disparaissaient les uns après les autres de son chemin. Le vampire sentait que le pouvoir dont il rêvait depuis tant d’années s’approchait de lui à grand pas.
-Salut Sigismond, fit une voix derrière lui. Joli ton costume !
Il se retourna d’un bloc. Mélisia se tenait devant lui, sa capuche rabattue sur son visage.
-Tu as un plan ? Demanda-t-elle.
-Un plan pour quoi faire ? Demanda le vampire.
-Pour délivrer les autres et reprendre les reliques, fit-elle avant de se figer brusquement. Tu as bien l’intention de ramener les reliques à Hell, n’est-ce pas ?
Sigismond eut un rire froid.
-Sans le moindre doute, dit-il. D’ailleurs, tu devrais me donner celle que tu portes…
-Sûrement pas, protesta la jeune femme. Allons d’abord chercher nos compagnons.
-Passe devant, je t’en prie, proposa-t-il.
Elle s’exécuta avec méfiance. Elle n’avait jamais aimé le vampire, lui trouvant un air sournois. Le savoir dans son dos, c’était comme abriter un serpent contre son sein et prendre le risque d’être mordue à chaque seconde. Néanmoins, en constatant qu’il prenait bien la direction des geôle, elle se détendit. Aussi la prit-elle par surprise, quand il la poussa dans la première cellule qu’ils rencontrèrent en l’enfermant à clé.

Les champions de Hell : Rencontre avec le Seigneur (épisode n°14)

Posté : 10 janvier, 2013 @ 9:26 dans Les champions de Hell | 1 commentaire »

Un séraphin vint les chercher. Il s’inclina profondément devant l’archange Michel.
-Le Seigneur va vous recevoir, dit-il en leur ouvrant l’immense porte de la salle du trône.
Deux personnes étaient déjà présentes… Beltane reconnut Diva, la jolie sorcière de Hell. Il lui adressa un grand sourire qu’elle lui retourna après une imperceptible seconde d’hésitation. Puis il concentra toute son attention sur le Seigneur. Son visage lui était familier, bien qu’il ne sache pas trop pourquoi. Ce n’est qu’à l’arrivée d’un nouvel ange qu’il comprit. Celui-ci tenait Ash dans ses bras, l’archère dont les traits étaient si semblables à ceux du Seigneur qui leur faisait face.
-Raphaël ! Dit ce dernier d’une voix sévère. Comment se fait-il qu’elle soit blessée ? Je t’avais demandé de l’amener ici saine et sauve… Cela fait bien partie du matché que nous avons conclu, n’est-ce pas ? Demanda-t-il à Beltane.
-En effet, répondit le jeune homme en se précipitant vers Ash qu’il arracha aux bras de l’ange.
Il se pencha sur elle et essuya le sang séché qui maculait son visage. Même inconsciente, il trouvait que c’était la plus belle des femmes. Elle gémit un peu et ouvrit les yeux.
-Beltane ? Dit-elle. Insensé ! Que fais-tu ici ? Et si mon père te voyait…
Elle s’interrompit et regarda autour d’elle. Elle n’était pas à Hell, mais dans un lieu inconnu. La mémoire lui revint brusquement : Ici, c’était Heaven !
-Eh bien, voyez-vous ça, fit la voix ironique de Diva derrière eux. Si ce n’est pas mignon : les retrouvailles de deux tourtereaux ! Laissez-moi deviner… Vous avez conclu un pacte pour pouvoir vivre ensemble ? C’est ça ?
-Pas du tout, lui répondit Ash. Nous voulons changer Hell et la rendre hospitalière. Nous voulons en faire un lieu où il fait bon vivre et où les gens, quels qu’ils soient seront égaux.
-Que Beltane puisse croire en de telles fables, passe encore, s’écria la jeune femme. Mais toi Ash, tu dois bien te rendre compte que c’est impossible. Comment endiguerez-vous la folie meurtrière des démons ? Comment les convaincrez-vous de ne plus tuer les hommes ? Et les hommes eux-mêmes… comment les empêcherez-vous d’exterminer les démons ?
-Je ne sais pas, avoua l’archère, mais ça vaut la peine d’essayer non ? Vois comme Heaven est belle… Ne serait-ce pas magnifique que notre vieille Hell devienne comme elle ?
-Magnifique ? T’es-tu demandée comment l’ordre était maintenu ici ? Crois-tu que les habitants de Heaven ont davantage de liberté que nous ?
-Il suffit ! Gronda le seigneur.
Il étendit sa main devant lui et les trois champions se retrouvèrent immobilisés par une force invisible, mais écrasante.
-Soyez sûrs que je ferai de Hell une cité digne de ce nom… déclara-t-il. Je vous remercie de votre contribution. En m’amenant de votre propre volonté les reliques, vous m’avez évité une guerre aussi sanglante que fastidieuse. Conduisez-les à leurs appartements, ajouta-t-il à l’adresse des anges.
-Nos appartements ? Répéta Beltane en tentant de reprendre possession de son corps.
-Oui, lui susurra l’archange Michel… les geôles de Heaven !

Les champions de Hell : le combat de l’archère (épisode n°13)

Posté : 9 janvier, 2013 @ 9:07 dans Les champions de Hell | 1 commentaire »

-Soit raisonnable Ash, tu ne peux pas l’emporter ! Dit Raphaël en lui laissant le temps de souffler.
-Va au diable ! Articula-t-elle en essuyant le sang qui lui brouillait la vue.
L’ange soupira.
-Quel dommage qu’une combattante de ta qualité aille bêtement se faire tuer dans une lutte perdue d’avance ! Ne voudrais-tu pas poser cette arme et prendre le temps de discuter un peu ?
-Discuter ? Avec toi ? Je n’ai rien à te dire, gronda la jeune femme en se tassant pour bondir.
Elle fit un saut phénoménal pour tenter de toucher son adversaire au visage, mais celui-ci la cueillit en plein vol d’un coup de pied dans les côtes. Elle retomba sur le sol en toussant et en crachant le souffle coupé. Raphaël profita de son avantage pour lui arracher son épée.
-Tu as la tête dure princesse, fit-il en la soulevant sans douceur. Je ne veux pas te tuer. Mon maître désire s’entretenir avec toi…
-Pourquoi ? Croit-il que je vais rejoindre vos rangs ? Souffla-t-elle.
-Je n’en sais rien… si ça ne tenait qu’à moi, tu serais déjà morte. D’autant que j’ai déjà la relique, ajouta-t-il en lui mettant sous le nez la boucle d’Ipos qu’il venait de lui dérober.
Des larmes de rages apparurent dans les yeux de l’archère. Elle essaya mollement de se débattre, mais le moindre mouvement lui arrachait des cris de douleur.
-J’ai bien peur de t’avoir cassé quelques côtes ! Ricana l’ange. Si seulement tu t’étais montrée plus conciliante… Mais évidemment, c’est beaucoup demander à une créature de ton espèce : vous autres, les démons, ne connaissez rien d’autre que la violence !
-Je ne suis qu’un demi démon, rétorqua-t-elle. Et pour ce qui est de la violence, tu ne vaux pas mieux que le dernier d’entre nous…
-Hum… que j’aime échanger de douces paroles avec toi ! Un véritable bonheur ! Tiens-toi tranquille, je vais nous transporter à Heaven… Au moindre écart, tu risques de disparaître dans un autre plan astral : avoue que ce serait dommage !
-Heaven ! Pas question, je ne veux pas ! Lâche-moi… je n’irai pas !
-Tu ne me laisses guère le choix, marmonna Raphaël.
D’un coup derrière la nuque, il l’assomma et son corps inerte entre les bras, il disparut dans une lumière dorée.

Les champions de Hell : le piège de Mélisia (épisode n°12)

Posté : 8 janvier, 2013 @ 9:12 dans Les champions de Hell | 2 commentaires »

     Uriel fronça les sourcils… ça faisait déjà deux fois qu’il passait par cette ruelle, il en était certain. Où donc se cachait cette nécromancienne de malheur ? Il se concentra pour tenter de capter son aura. Elle avait sans doute pris soin de la dissimuler, mais il y avait une chose qu’elle ne pouvait cacher : la relique. Celle-ci émettait des ondes magiques certes, assez faibles, mais suffisante pour lui servir de balise.
     Patiemment, il suivit la route que lui indiquait la couronne d’Astarté. Il longea de sombres rues, traversa une usine désaffectée et passa un vieux pont métallique. Peu à peu, il s’aperçut qu’il s’éloignait de la ville. Il s’en réjouit : en terrain dégagé, il serait beaucoup plus facile pour lui de combattre et sa proie ne pourrait pas se cacher.
     Il accéléra la cadence. Les autres anges devaient avoir accompli leur mission à présent. Une fois de plus, il risquait d’arriver bon dernier et de se faire tancer par le terrible archange Michel. Une idée qui lui donnait des frissons dans tout le corps ! Nulle personne saine d’esprit ne voudrait se le mettre à dos !
     Ses pas le menèrent devant un vaste cimetière. Le lieu était sinistre, mais Uriel ne se découragea pas pour si peu. L’objet de sa quête était devant lui, assise sur une pierre tombale, entourée d’une bande de gamins miteux.
-Rends-toi Mélisia, dit Uriel, et livre-moi la relique. Je te promets une mort rapide et sans douleur.
-Me rendre ? Rit la jeune femme sous sa capuche. Pourquoi le ferais-je ? Je suis en position de force…
Uriel sortit son glaive et le fit tournoyer devant lui avec agilité.
-Ce n’est pas une poignée de gosses qui fera la différence, déclara-t-il en s’avançant.
-Il ne s’agit pas d’eux, répondit-elle en sortant la couronne et en la posant sur ses genoux. Je possède la relique et j’ai un autre atout de taille dans ma manche.
Uriel était le plus simple des anges : il regarda effectivement la manche de la jeune femme et sentit trop tard qu’on agrippait ses chevilles. Il se dégagea avec horreur en constatant qu’un cadavre en putréfaction s’accrochait à lui avec acharnement. Des centaines d’autres morts s’extirpaient du sol et avançaient vers lui. Submergé à la fois par le nombre et par l’horreur, il fut immobilisé et désarmé (non sans avoir tranché plusieurs corps auparavant).
-Ne bouge pas, lui dit Mélisia en lui apposant sa main sur le front, tu ne sentiras rien…
Fermement tenu par une armée de morts, Uriel ne put faire autrement que de lui obéir.
La jeune femme marmonna quelques mots dans une langue gutturale et l’ange ferma soudain les yeux.
-Eh sister ! Tu l’as tué ? Demanda un des jeunes.
-Non, répondit-elle. Je l’ai dépouillé de ses pouvoirs et de ses souvenirs. Regardez, il n’a plus rien d’un ange !
En effet, ses ailes avaient disparu et il ronflait comme un bienheureux. La nécromancienne renvoya les morts à  la terre.
-C’est trop génial ce que tu fais avec les macchabées ! S’écria le même gamin. Tu pourrais nous apprendre.
-Un jour peut-être, répondit-elle en souriant. Pour le moment, je dois aller régler des affaires urgentes. Vous voulez bien me rendre service en attendant ?
-Tout ce que tu voudras sister, lui répondirent les jeunes.
-Prenez-le parmi vous, dit-elle en leur montrant Uriel endormi. Quand il se réveillera, il aura tout oublié, jusqu’à son propre nom. Mais il demeure un combattant hors pair. Il vous sera utile par ici… en tout cas jusqu’à ce que je revienne !
Sur ces derniers mots, elle disparut dans une lumière dorée.

Les champions de Hell : Diva la conquérante (épisode n°10)

Posté : 6 janvier, 2013 @ 11:10 dans Les champions de Hell | 1 commentaire »

     Diva souriait toujours en arrivant à Heaven, de ravissement cette fois. La cité était une merveille de pierre blanche entrecoupée de jardins luxuriants. Comme Hell paraissait laide en comparaison ! La jeune femme se promit qu’une fois devenue maîtresse de Hell, elle entreprendrait de grands travaux d’urbanisme…
-Avoue que ça te laisse sans voix, lui lança Gabriel qui l’observait. Tu ne t’attendais pas à tant de splendeur !
La sorcière eut une petite moue, vaguement méprisante.
-Une jolie cage…. Pour les oiseaux de mauvais augure que vous êtes !
-C’est toujours mieux que le nid à puces dans lequel vous vivez ! Rétorqua-t-il. Mais inutile de jouer la comédie : je vois bien que ça te plait !
-C’est vrai, reconnut la jeune femme en se disant in petto que l’endroit n’avait rien d’une place forte et que la cité serait facile à faire tomber… Tu me fais visiter ?
L’ange rit.
-Tu n’es pas une invitée, dit-il. Tu es ma prisonnière et je vais te conduire à mon Seigneur pour qu’il décide de ton sort. Si tu veux bien me suivre…
Diva lui tendit sa petite main délicate et Gabriel la laissa se pendre à son bras. En dépit de la belle assurance qu’il affichait, la jeune femme nota que ses joues étaient bien rouges et que son souffle se précipitait. Les anges n’étaient donc pas immunisés contre son charme…
Ils traversèrent une roseraie dont les couleurs et les parfums enchantèrent Diva… et lui donnèrent un pincement au cœur en songeant à l’endroit d’où elle venait : Hell, la stérile, où ne poussaient que quelques rares plantes, laides et couvertes d’épines. Certes les rosiers de Heaven étaient épineux eux aussi, mais tellement plus agréable à regarder ! Elle tendit les doigts pour cueillir une fleur, mais la main de Gabriel retint la sienne.
-C’est interdit, dit-il. Il ne faut pas cueillir les roses, ni rien de ce que tu vois dans ces jardins. Ils appartiennent au seigneur, lui seul peut décider de leur sort.
-Comme il décide du sort de chacun d’entre vous ?
-Oui, exactement de la même manière, répondit l’ange. L’ordre et la paix sont à ce prix.
-Eh bien, dit Diva, finalement Hell n’est pas si mal que ça…. Ramène-moi chez moi, j’en ai assez vu !
-Trop tard, répliqua-t-il. Nous sommes arrivés.
Ils étaient au pied d’un grand escalier en marbre qui s’envolait vers une grande arche de pierre. Un enfant joufflu vint les chercher.
-Le Seigneur vous attend, dit-il d’un ton solennel. Donnez-vous la peine de me suivre.
-Avec plaisir Séraphin, répondit Gabriel en inclinant poliment la tête.
Puis il saisit la main de Diva et l’entraîna avec lui.

Les champions de Hell : Les convictions de Beltan (épisode n°9)

Posté : 5 janvier, 2013 @ 9:13 dans Les champions de Hell | 2 commentaires »

     Beltan prit pied dans ce monde humain avec soulagement. Quel bonheur de fouler un sol qui n’était la propriété ni des démons ni des anges ! Ici, les hommes étaient maîtres et non esclaves ! Il ferait en sorte qu’il en soit de même sur Hell… Pour l’heure, il devait attendre la venue de l’archange Michel avec lequel il avait pactisé. En échange des reliques, les anges de Heaven avaient accepté de délivrer Hell de son maître démoniaque. De son côté, Beltan avait insufflé des désirs de pouvoir parmi les serviteurs du palais, une bande de démons dévoyés qui s’étaient empressés de voler les reliques ainsi qu’il le leur avait suggéré.
     Bien sûr, les démons ignoraient qu’ils étaient attendus. Le jeune homme était satisfait de son habileté dans cette affaire. Non seulement il avait poussé anges et démons à se battre en eux, mais il avait de plus réussi à débarrasser Hell de tous ses champions et, cerise sur le gâteau, il détenait une des reliques, la bague de Caym. Il était donc encore en position de négocier dans l’éventualité où les anges tenteraient d’asservir les habitants de Hell.
     Une brume dorée flotta jusqu’à lui et Beltan se leva, la main sur la garde de son épée. L’archange Michel apparut. Il agita le sceptre d’Abbadon sous son nez.
-Tout se passe pour le mieux, dit-il. Grâce à toi, nous allons récupérer toutes les reliques et mettre à bas le sinistre maître de Hell… Tu es bien sûr de ne vouloir aucune récompense ?
-Non, répondit le jeune homme. Contentez-vous de tenir votre promesse et de faire de nous des hommes libres, c’est tout ce que je désire.
-Tu es conscient que tu vas perdre tous tes privilèges si la caste des champions est supprimée ?
-J’en suis conscient et je l’accepte, répondit Beltan. Je veux vivre dans un monde aussi beau que celui-ci, un monde où les hommes sont frères…
L’ange éclata de rire.
-Tu es bien naïf si tu crois de telles sottises. Ce monde n’a rien d’un paradis. Il est en proie aux guerres et aux querelles… et je ne te parle même pas des famines ou des maladies.
-Les gens d’ici ont l’air de plutôt bien se porter, réplique le jeune homme.
-Dans cette partie du monde, oui, concéda tristement l’ange… mais les hommes n’y sont pas tous frères, loin de là. Ce n’est pas dans leur nature… Es-tu prêt à me suivre à Havent ?
-Oui, allons-y ! J’ai hâte de parler avec ton seigneur… Depuis le temps qu’on me parle de lui !
12
 

Les livres de Jean-Philippe... |
Diapoésies musicales |
passion littéraire |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lire puis écrire
| Pour l'amour de la langue e...
| Laisse moi mettre des poème...