Nouvelles en vrac

Nouvelles, contes et autres textes courts…

Archive pour la catégorie 'Règles de survie à l’usage des cons'

Règles de survie à l’usage des cons : les bases de l’informatique pour les cons

Posté : 7 juin, 2013 @ 7:59 dans Règles de survie à l'usage des cons | 1 commentaire »

Règle n°1 : D’avoir tout bien allumé, le con s’assurera… et éventuellement, il s’assurera d’avoir bien branché la prise.

 

Règle n°2 : Les instructions à l’écran, le con suivra : « Veuillez patienter » signifiant « attendre », sur le clavier, le con évitera de s’exciter.

 

Règle n°3 : De la souris, le con apprendra le maniement ‘et non, comme pour bien d’autres choses, il ne sert à rien de la secouer).

 

Règle n°4 : De donner des ordres à l’ordinateur, le con évitera : cet appareil ne fonctionne pas à la voix.

 

Règle n°5 : Sur son lieu de travail, se faire aider le con préférera : par un collègue, un stagiaire, une femme de ménage… n’importe qui, pourvu qu’il s’abstienne d’être livré à lui-même.

 

Règle n°6 : En cas de plantage, le con évitera de taper sur la machine. Loin de lui « remettre les idées en place », il y a de grandes chances que ça perturbe ses circuits. (et puis, ça n’a pas marché avec la télé, la radio ou le lecteur DVD, le con le sait bien !)

 

Règle n°7 : De fonds d’écran douteux, le con n’agrémentera pas son ordinateur professionnel (car non, le photo-montage avec son épouse ne fera pas rire le boss).

 

Règle n°8 : Et pardessus tout, le con évitera de proclamer son dégoût de la technologie ou du progrès, l’oreille collée à son I-Phone, au risque de révéler sa vraie nature.

 

Comment faire ses courses quand on est con ?

Posté : 13 février, 2013 @ 10:27 dans Règles de survie à l'usage des cons | 3 commentaires »

Règles de survie à l’usage des cons : comment faire ses courses quand on est con ?
1° : Des têtes de gondoles le con se méfiera… elles ont été spécialement mises au point pour piéger les gens comme lui : il faut être fort en calcul mental pour savoir repérer une vraie promotion.
2° : De s’écarter de sa liste de courses, le con s’abstiendra : l’improvisation n’est pas son fort (c’est en improvisant que le con a manqué d’empoisonner toute sa famille avec de la viande presque avariée !).
3° : Des dates de péremption, le con apprendra l’usage… Non, elles ne sont pas là pour faire joli !
4° : De s’égarer dans les rayons le con évitera : c’est ainsi qu’on fait des mauvaises rencontres (des animateurs qui parviennent, sans trop de difficultés, à vous vendre des choses dont vous n’avez pas besoin, des collègues de bureau dont la conversation vous oblige à prolonger la corvée de courses de deux bonnes heures…)
5° : Un plan de bataille efficace, le con mettra en place avant de partir : liste de courses, itinéraire jusqu’au magasin pour ne pas se perdre, itinéraire à travers le magasin (pour ne pas se perdre)…
6° : Des choses suivantes, le con s’assurera la présence : sa liste de courses, un moyen de paiement, ses clés de voiture, sa tête…. Car s’il oublie une de ces choses, il aura vraiment l’air d’un con !
7° : De l’emplacement des caisses, le con s’informera… ça lui évitera de tourner en rond pendant des heures comme une mouche affolée.
8° : Eventuellement, de l’assistance d’une autre personne, le con se dotera : une épouse, une sœur, une mère pourront lui apporter une aide salutaire.
9° : A chaque fois qu’il le peut, du drive le con fera l’usage… une solution  qui pourra lui être salutaire… avec une restriction cependant : il ne doit sous aucun prétexte se garer sur une place réservée aux handicapés. Même si sa connerie est un embarras au quotidien, elle n’est pas encore reconnue comme un handicap !

Comment draguer quand on est con ?

Posté : 23 octobre, 2012 @ 10:33 dans Règles de survie à l'usage des cons | 1 commentaire »

Règle numéro un :

Idéalement, un con avisé misera davantage sur son apparence pour emballer… pour ceux qui sont cons et moches, ce sera plus compliqué.

Règle numéro deux :

De faire de l’esprit, le con s’abstiendra… A chacun son métier : le con n’est pas programmé pour penser. En revanche, il n’est pas interdit de pomper des bons mots chez les autres (à condition d’être sûr de les comprendre et de les placer à bon escient)

Règle numéro trois :

Le con devra éviter d’improviser, car l’improvisation, même chez les gens intelligents, peut-être source de ridicule. A plus forte raison chez le con dont le débit d’idioties est décuplé. Il aura donc soin de s’en tenir à un sénario (si possible écrit par quelqu’un d’autre) où les mots seront réduits à la plus simple expression.

Règle numéro quatre :

Le con se montrera courtois. Un peu de politesse, un sourire (pas trop niais, le con devra le travailler au préalable devant son miroir) et beaucoup d’entraînement : tels seront les ingrédients de sa réussite.

Règle numéro cinq :

D’entrer en compétition avec quelqu’un d’autre le con évitera…. car même dans l’éventualité où il l’emporterait, il serait incapable de cacher sa vraie nature et risquerait de se trahir avant de conclure.

Règle numéro six :

De persévérance, le con fera preuve. Comme en toute chose, il lui en faudra deux fois plus que n’importe qui d’autre.

(NB : Pour la drague entre cons, évidemment, même le con de base pourra se passer de ces principes. )

Comment survivre dans le monde impitoyable du travail quand on est con ?

Posté : 7 juin, 2012 @ 9:10 dans Règles de survie à l'usage des cons | 5 commentaires »

Règle numéro un : Un con servile pourra toujours tirer son épingle du jeu…  Faîtes de la lèche aux chefs. Plus c’est gros, mieux ça passe et on finira même par vous trouver des compétences.

 

Règle numéro deux : Sachez vous rendre sympathique. Comment ? Eh bien, en ayant l’air très con… C’est à dire en restant vous-même. Les gens adorent trouver un con plus con qu’eux.

 

Règle numéro trois : Dans les réunions, évitez autant que possible de prendre la parole. Calquez votre comportement sur celui d’un collègue plus intelligent : riez quand il rit, hochez la tête quand il hoche la tête… A éviter si vous êtes assis près de lui : on vous prendrait pour des frères siamois !

 

Règle numéro quatre : Ne prenez aucune initiative d’aucune sorte. Songez que vous pourriez faire péricliter votre entreprise et perdre votre emploi (en language de con ça donne : grosse boulette = plus de boulot).

 

Règle numéro cinq : En cas de manifestation ou de revendications syndicales, cachez-vous loin des leaders. Si le vent tourne, on ne se souviendra peut-être même pas que vous étiez parmi les agitateurs.

 

Règle numéro six : Froncez les sourcils pour avoir l’air besogneux et concentré… tout en souriant en même temps. L’exercice est difficile, mais il devrait meubler votre journée de travail car souvenez-vous que c’est quand il s’ennuie qu’un con fait les pires conneries !

Comment prendre part à une discussion quand on est con ?

Posté : 5 avril, 2012 @ 7:31 dans Règles de survie à l'usage des cons | 5 commentaires »

Règle numéro un : Tout d’abord, fermez la bouche… Rien de plus ridicule que d’avoir l’air de gober les mouches.

Règle numéro deux : … Fermez la bouche, enfin évitez de trop parler et surtout, de laisser parler votre nature.

Règle numéro trois : Observez l’assistance et trouvez un timide dont vous écouterez les remarques. Comme vous serez le seul à l’entendre, vous pourrez ensuite les placer dans la conversation en bous en attribuant le mérite (si vous êtes timide et con : dommage pour vous).

Règle numéro quatre : Abstenez-vous d’émettre une opinion, en vous contentant de hocher la tête avec une mine inspirée.

Règle numéro cinq : Si vous devez absolument parler, restez dans le vague et faîtes des phrases longues, parsemées d’adverbes, pour perdre votre interlocuteur. Si ça vous parait trop compliqué, alors taisez-vous.

Règle numéro six : Usez de subterfuges à travers des formules toutes faites : « Ce n’est pas faux », « A chacun son opinion… », « C’est un point de vue intéressant »… Un bémol cependant : vous pouvez vous retrouver face à un autre con qui utilise la même méthode et alors, vous aurez l’air de ce que vous êtes… deux cons incapables de tenir une conversation.

 

Les livres de Jean-Philippe... |
Diapoésies musicales |
passion littéraire |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lire puis écrire
| Pour l'amour de la langue e...
| Laisse moi mettre des poème...